D.I.M. premier avis

Un peu d’histoire,

Lors de son élection en 2008, notre maire nous a répété lors des réunions publiques qu’il était frustré du fait que Saint Antonin, constitué d’un regroupement de hameaux, n’avait pas le caractère d’un vrai village provençal.

Pour remédier à cette état de fait, il a lancé la rédaction du PLU actuel en transformant terres en friches et vignes, en terrains constructibles afin de créer un « cœur de village ».

Presque 15 ans plus tard, nous sommes devenus un vrai village provençal avec sa Chapelle, sa Mairie, son Ecole, son cœur de village, son espace culturel et comme dans les autres villages de DPVA ses radars éducatifs.

Il ne nous manque que les feux tricolores pour traverser le pont comme à Sillans La Cascade et Cotignac.

Avec ce projet de pylône, nous allons faire mieux que tous les villages alentours, nous allons comme à Paris avoir notre obélisque au centre du village. Obélisque moderne, certes, mais obélisque quand même.

Derrière l’humour il y a une réalité !

Ce pylône au milieu du village n’a aucune raison d’être.

  • Sur le plan esthétique et paysager c’est une abomination.
  • Sur le plan technique sa situation est très contestable. Il y a des zones blanches (sans réception) dans et aux alentours du village qui ne seront pas supprimées par ce pylône relais.
  • Il serait mieux installé sur un des points hauts entourant le village, mais, n’en déplaise au Maire, sur un terrain non communal.

Venons-en au fond du problème.

Un pylône relais dans notre contexte rural rapporte entre 5000 et 6000 € annuels au propriétaire du terrain sur lequel il est implanté (en ville cette indemnisation peut aller à plusieurs centaines de milliers d’euros en fonction de la situation géographique des émetteurs).

Le cas de notre village n’est pas unique, Internet regorge de situations identiques à la nôtre.

Notre équipe municipale compte sur cette « manne » financière pour « mettre du beurre dans les épinards » ce qui tous comptes faits ne représente que 1/3 de l’augmentation des indemnités des élus qu’ils se sont votés en début de mandat (je vous rappelle que l’article L. 2123-17 du CGCT dispose que : « Les fonctions de maire, d’adjoint et de conseiller municipal sont gratuites. »). L’indemnité sert à compenser une éventuelle perte de revenus liée aux fonctions électives.

En conclusion il nous parait évident qu’un débat public doit s’engager pour que les habitants puissent exprimer leurs opinions et échanger avec l’équipe municipale, laquelle ne semble pas avoir mesurée l’aberration de l’emplacement de ce pylône relais qui devrait être implanté différemment pour ne pas défigurer le village et répondre à la totalité de ses besoins de couverture téléphonique.

Vous noterez sur le DIM que l’étude d’implantation a déjà était réalisée par Orange, ce qui prouve que Mr le Maire, contrairement à ses affirmations, avait déjà accepté tout seul l’emplacement sans en faire état aux habitants. Donc pourquoi nous proposer de faire des commentaires lors de la consultation publique si tout a déjà été décidé sans nos avis ?? A quoi servent la consultation publique et la Commission ??

A suivre

Articles similaires

2 Thoughts to “D.I.M. premier avis”

  1. Antoine d'Inguimbert

    Cher François
    Cet article a vraiment un ton très actuel et à la mode en France en ce moment, la polémique… tes commentaires sur les indemnités des élus (Maire et ses 4 adjoints) ainsi que sur la capacité de l’équipe municipale à appréhender ce dossier complexe sont à la limite de la diffamation !
    À aucun moment tu te poses la question sur l’avis de chacun de ceux qui compose cette équipe municipale, qui a été élue, je te le rappelle, largement il y a à peine 1 an et demie… nous représentons les antonais(ses) dans la plus large majorité, donc nous les consultons pour avoir leurs avis (qui peuvent être différents du tien, du mien, du Maire, d’un conseiller municipal…), j’ai d’ailleurs croisé certains de nos concitoyens qui réclament une meilleure connexion.
    Personnellement je vais lire avec attention le compte rendu de la commission et donnerais mon avis suite à cette étude… avant cela, je ne préjuge de rien !
    Bien à toi

  2. Souverain Monique

    J’ aurais bien aimé bénéficier de l » antenne relais, vu que l’opérateur ORANGE a supprimé l’ amplificateur d’ onde FEMTOCELLE attribué à ses abonnés, qui , comme moi, ont du mal à obtenir du réseau.
    J’ ai dû même acheter un nouveau smartphone, l’ autre étant devenu obsolète pour la nouvelle application appwifi. C »‘ est inadmissible.

Comments are closed.