BILLET

Le Billet de l’Equipe.

L’idée de créée une association nous est apparue nécessaire lors d’événements concernant la qualité de vie de notre Village laquelle nous semblait être mise en péril sans que la municipalité fasse vraiment le nécessaire pour l’éviter. Quand lors d’une réunion publique Mr le Maire nous présenta un investisseur qui allait créer un espace au bord de l’Argens pour trial 4×4 de compétition, il nous apparu que tout n’était pas mis en œuvre pour éviter ce saccage d’une zone environnementale d’exception. La certitude de ce promoteur de réussir son projet, le résultat mitigé du vote sur ce projet au sein du Conseil Municipal nous a fait craindre le pire. Aussi, rapidement, nous avons contacté des associations environnementales de communes limitrophes qui étaient indirectement concernées et ensemble mis en place un programme d’actions. Par nos relations diverses nous avons pu avoir rapidement un RDV auprès de l’Administration chargée de la zone Natura 2000 de l’Argens, où ce situait le projet, laquelle nous a fait comprendre que ce projet ne pourrait voir le jour. Nous avions préparé d’autres actions et nous resterons vigilants avec l’appui des habitants de St Antonin partisans de la protection des espaces remarquables de notre commune.

Autre situation où le regroupement des habitants s’avère efficace : le transfert de la gestion de l’eau à la Communauté de communes DPVA (ex DRACENIE), ceci dans le cadre de l’application de la loi NOTRE. Suite à une mobilisation des Associations et des Communes opposées à l’abandon de la Régie municipale de l’eau comme envisagé dans la loi, celle ci va être modifiée dans son application pour respecter les préférences des habitants.

Prochainement nous reviendrons avec vous sur les sujets qui méritent d’être abordés.

Pour le cas de St Antonin les fondateurs de STNV avaient rencontrés le Président de DPVA pour aborder ensemble cette application de la loi dans un esprit de respect des intérêts des habitants de notre village, lequel nous avait assuré de suivre cela de prés et que tout n’était pas figé.

Citoyennement votre.